lundi 30 juin 2014

La péri c'est un mythe


Il faut quand même que je vous raconte comment s'est passé cet accouchement parce que franchement,  on a bien ri...

Les contractions ont commencé vers 23h30 alors que j'étais tranquillement en train de regarder Florence Foresti sur Youtube.

(What else?)

Très vite, elles n'ont plus été espacées que de 5 minutes et comme ma hantise dans la vie c'est qu'on me remballe à l'hôpital parce que le travail n'a pas commencé, j'attends sagement.
Bon, à un moment donné il a quand même bien fallu se rendre à l'évidence, elle allait arriver.
Je réveille mon cher et tendre en lui disant que c'est parti mon kiki et que je vais aller prendre un bain.
Pas bien réveillé, le bougre me demande si il doit aller se recoucher ou pas?
...
Tu fais ce que tu veux mon ami, mais moi je vais accoucher en tout cas...
Là, je pense qu'il a repris ses esprits.

Je vous passe le réveil de Nino et dépôt chez ma mère ainsi que le trajet en voiture jusqu'à l'hôpital qui fut des plus plaisant...
Donc on arrive à 1h du matin à l'hôpital et là pas de problème, on ne m'envoie pas paitre, l'honneur est sauf.

En attendant d'être examinée et que Christophe arrive après avoir été garé la voiture, je crois que j'ai littéralement traumatisé un jeune couple qui attendait sagement à côté de moi.
A mon avis elle avait perdu les eaux et son travail n'avait pas encore commencé et donc elle était fraiche comme une rose, contrairement à moi qui était déjà en train de beugler comme une vache qu'on envoie à l'abattoir.
En partant vers leur chambre, le futur papa m'a regardée avec de l'effroi dans les yeux en me souhaitant bonne chance.

Bref, examen fait, tout va bien, ouverture de 4cm, on va vous installer Madame.
Là je commençais sérieusement à avoir mal, mais bon, on le sait que ça fait mal...
Après un temps indéterminé 
(ben tu crève de mal donc les minutes c'est des années si tu vois ce que je veux dire...)
la sage femme 23 ans à tout casser me demande très calmement quel est mon projet.
...
Mon projet?
Mis à part ne pas mourir tout de suite, je ne vois pas bien de quoi elle me parle là.
Et puis une lueur de lucidité me fait dire que mon grand projet dans la vie c'est qu'un anesthésiste débarque fissa me faire une péridurale parce que sinon, ça ne va pas le faire!!!!

Je vois une petite lueur de déception dans son visage, mais je m'en fout comme de l'an 40 à ce stade.

Peu de temps après, mon sauveur débarque armé de son aiguille magique et je crois enfin entrevoir le bout du tunnel.
Et ben non... Cette fichu péri elle ne marche pas!
Au niveau de la déception, je dirais que c'est un peu comme si on te disait que tu as gagné le super jackpot du Lotto et puis finalement non, désolé...

Je hurle à Christophe qu'il faut rappeler l'anesthésiste et là, le verdict est sans appel, y a rien à faire ma bonne dame, vous êtes sur le point d'accoucher, je ne peux plus rien pour vous...

Et c'est là que je suis passée de l'autre côté du miroir...
Il faut savoir que pour Nino quand on m'a dit qu'il allait arriver, ça a pris des heures, je me suis donc dis que si c'était comme ça à nouveau, ça n'allait pas aller.
Tu vois Sigourney Weaver dans Alien quand le bébé Alien lui sort du ventre alors qu'elle se jette dans un brasier?
Et ben c'était moi.

Je me suis donc tout naturellement mise à hurler 
(tout en broyant la main de Christophe)
que j'avais peur, et que j'allais mourir ou crever ou décéder, tous les synonymes y sont passés...

La classe.

Et c'est là que cette pouffe de sage femme m'a sorti toutes les phrases qu'on lui avait appris à l'école, mais on avait oublié de lui dire que pour qu'elle évite de se faire agresser par la future maman, il fallait les dire gentillement.

Dans l'ordre.

"La douleur est votre amie Madame, c'est elle qui va vous permettre de sortir votre bébé."
"Ca ne sert à rien de crier, respirez et soufflez."
"Non, vous n'allez pas mourir Madame, les femmes accouchent comme ça depuis la nuit des temps."
"Calmez vous Madame, ce n'est pas en criant que vous allez faire venir votre bébé."

  Non mais sans rire, on ne peut plus dire des choses pareilles!!!

Heureusement pour elle, j'avais trop mal pour pouvoir lui en coller une, mais ce n'est pas l'envie qui m'en a manqué!!!

Bon, finalement Luce est arrivée très très vite, je ne suis donc pas morte en accouchant 
(sans blague!!!)
et rétrospectivement, mon côté drama queen nous fait bien rire aujourd'hui.

Pour la prochaine fois je penserais à prendre des boules Quies et aux premiers signes de contractions je foncerais à l'hôpital avec un écriteau stipulant que je veux une péridurale asap!!!



Bon début de semaine!!!!


11 commentaires:

  1. Ahahah j'adore ton récit au second degré :-)

    RépondreSupprimer
  2. Oh comme un air de déjà vu!!! Sauf qu'après que l'anesthésiste m'ai dit qu'on ne pouvait plus rien pour moi (après deux injections), la gynécologue est arrivée et m'a sauvée!!! Du coup 3ème injection salvatrice!!! Et je ne te raconte pas mon état hyper digne!

    RépondreSupprimer
  3. Oh merci, Delphine! Je ris toute seule devant mon ordi! Foresti peut aller se rhabiller! "La douleur est votre amie"! J'adore! Bises

    RépondreSupprimer
  4. Ah tu vas donc passer dans le camp de celles qui te toisent quand tu leur dis que tu as eu ton enfant avec péridurale et qui te répondent "tu sais, tu n'as pas connu un vrai accouchement..." Oh ta gàç_'(_'(ç-_)à--uuule!!!! ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ah la vache, que j'ai ri à te lire!!! Je ne devrais pas, vu que je vais moi-même accoucher en Octobre et que je compte ABSOLUMENT sur la péridurale qui m'a sauvée de la mort par contractions lors de mon premier accouchement. Pas moyen que ça ne marche pas, j'ai trop douillé avant que l'on me la pose, la dernière fois (Mon Charming Prince: "Dites madame, c'est normal qu'elle tremble comme ça? Elle claque des dents là..." - La sage-femme:"Oh oui, ne vous inquiétez pas, c'est tout à fait normal, c'est la douleur qui fait ça."). Bref, je me note de ne pas attendre avant d'aller à la maternité, quitte à squatter le trottoir en attendant qu'ils veuillent bien me prendre...

    RépondreSupprimer
  6. Hum, j'ai failli rire….sauf que cela m'a douloureusement rappelé mes …3 accouchements où à chaque fois: " Ah! ma bonne dame, la péri cela ne va pas être possible avec un dos comme le votre!".Grrr
    Et pour les petites phrases, je crois qu'il serait bien inspiré à l'ecole de leur apprendre que sauf à être au moins primipare, qu'elle se taisent!!!!! (-_°)
    Mais le résultat est à la hauteur: elle est trop belle cette petite!

    RépondreSupprimer
  7. Ah j'adore ton récit, je suis en train de faire mon "projet" d'accouchement pour octobre, et je suis tentée d'essayer sans péridurale, je penserai à toi!! (enfin peut être à l'anesthésiste en premier au bout d'un moment, et après à toi!)

    RépondreSupprimer
  8. aha moi aussi j'ai accouché sans péri en 3 h pour mon 1 er bébé ( je précise) et ton récit m' a bien fait rire!

    RépondreSupprimer
  9. Oh que c'est drôle.. La douleur est votre amie.. Elle lui avait donné un petit nom aussi ? On va dire que je n'ai eu aucune douleur ... Enfin seulement celles d'après, car 2 césariennes.., mais il paraît que ce ne sont pas des vrais accouchements non plus... Merci pour ce récit.
    Très belles photos..

    RépondreSupprimer
  10. Oh Delphine! Tu es une héroïne ! Non mais franchement, quelle épreuve! Ce qui est dommage c'est que cette sage femme n'a vraiment pas compris que si elle était en mesure de faire correctement son travail elle aurait pu te soulager (oui oui je sais que c'est possible) mais ça ne s'improvise pas dans l'instant! Et pour le débat débile des "vrais-accouchements-sans-péri", c'est juste de l'ignorance… Ta petite Luce est superbe! Bravo

    RépondreSupprimer
  11. FELICITATIONS DELPHINE :-) !! Que de beaux souvenirs!! "La prochaine fois"???? Que de courage!

    Au plaisir de se recroiser.

    Bise

    Géraldine (Bertrand)

    RépondreSupprimer