mardi 7 octobre 2014

Mea culpa


Après une semaine de crèche, Luce est évidement tombée malade.
Classique.
Et j'en ai donc profité pour gentiment mais surement péter mon plomb.
Faut dire, coincée à la maison sans rien faire d'autre que balancer du sérum physiologique dans le nez de ton bébé, il y a de quoi.

Mon cher et tendre s'est donc retrouvé avec une épave larmoyante et pénible au possible.
Avec des réchignages du genre, que de toute façon c'était foutu, elle serait malade tout le temps et du coup que je ne serais plus qu'une vilaine femme au foyer aigrie, jalouse, grosse, pauvre et sale.

(Il faut dire que ce jour là, mon dernier bain remontait à 5 jours...)

Bref, je fus pathétique, mais ma foi c'est loin d'être la première ni la dernière fois.
Bon, cette semaine, j'ai du coup retrouvé un peu d'autonomie et je suis joie et allégresse!!!

Profitons en, il parait qu'il y a une vague de gastro qui arrive...
(Je suis joie, mais aussi glamour comme tu pourras le constater!)

Chéri, si tu me lis, je t'aime!!!!





Bon, ben du coup j'en ai profité pour coudre une petite blouse.
J'en aurais presque embrassé mes machines tellement j'étais contente d'être peinarde dans mon atelier.
(Je suis joie, je te l'ai déjà dis ou pas?)

Et sinon, j'avais fais miroiter des patrons il y a déjà mille ans, ça arrive hein mais j'ai rencontré quelques petits problèmes lors de la mise en page.
J'ai donc mandaté mon nerd de frère, mais bon il n'a pas que ça à faire donc on patiente encore un peu...







Disponible sur la boutique ici.

A bientôt et belle journée!!!!



5 commentaires:

  1. Super beau (rassure moi, tu n'as pas mis de serum phy dans le nez de tes machines ???)

    RépondreSupprimer
  2. Ce que c'est chouette de te lire, ton honnêteté qui déculpabilise et tu humour qui déride, j'adore! Bon, y'a aussi du plaisir pour nos yeux, hein. Très jolie tenue automnale, très belle blouse encore. Alors comme ça Gershwin se met à la page socquettes et salomés (elles sont magnifiques ces chaussures!), ce qu'il (elle?) est tendance! Ca me tente, reste à franchir le pas et à trouver les shoes et les socquettes, c'est pas gagné!
    Profite bien de ta joie et ton allégresse, les enfants ça sert aussi à ça, non, se sentir vivant?...

    RépondreSupprimer
  3. C'est toujours aussi chouette de te lire et ça fait voler en éclats pas mal de clichés (à la fois sur la super-wonderwoman-méga-active qui peut faire en même, moucher bébé, cuisiner, repeindre sa cuisine, remplir un tableau comptable et le tout dans la joie et la bonne humeur tout comme sur la femme au foyer qui ne s'épanouit qu'à travers ses enfants...)
    Un grand Merci et back to Gershwin ! Cette blouse est superbe (l'automne va bien au teint de la demoiselle...) et un jour faudra quand même que j'arrête d'être raisonnable et que je craque...

    RépondreSupprimer
  4. Encore une superbe tenue... J'envie Gerschwin, elle a un tel style! :-) (tu mets vraiment des chaussettes dans tes salomés? Moi j'ose pas... mais je trouve ça si joli!!)
    Bon, sinon, merci pour cet article, ô combien merci... Pas de place en crèche pour moi, donc congé parental, et même si la plupart du temps j'adore mes journées, certains soirs (genre ce soir!) je ne peux pas m'empêcher de me dire que j'ai plus vraiment de vie à moi, avec l'impression d'être une sorte d'épave du moi-même de jadis... Donc ça me rassure un peu de voir que quasiment toute femme dans pareille situation ne peut s'empêcher de péter un plomb un jour ou l'autre, MEME toi!!
    (Quant aux patrons, j'ose plus rien commencer en couture, je veux garder tissus et énergie pour ce que tu vas nous pondre!)

    RépondreSupprimer
  5. bon j'adore cette blouse... mais une condition... on ne verra pas mes seins chaque fois que je me penche??? allez zou la déprime... on se fait une sortie qd tu veux... sans gosses!!

    RépondreSupprimer