jeudi 21 novembre 2019

Il faut que ça brille!


On est bien d'accord, dehors il fait un froid de gueux, et novembre et son lot de jours plus courts les uns que les autres est déjà bien entamé.
Donc, à part se suicider à la raclette, l'autre potentielle alternative pourrait bien être la paillette.
Qui tu le noteras n'est absolument pas incompatible avec la raclette.
Que du contraire!







Je suis tombée sur ce sweat en coton marine et paillettes l'autre jour et ma foi, après m'avoir fait les yeux doux deux secondes, je l'avais embarqué.
Un petit tour chez mon fournisseur de bord côte plus tard, j'avais trouvé le mariage parfait.

J'ai longuement hésité à refaire le sweat Boutis dans cette matière et puis non, j'avais envie de tester un truc.

Vous vous rappelez de la blouse Tangerine sortie cet été?
Depuis le début je me dis qu'elle doit être pas mal aussi en sweat.
J'ai donc fait quelques modifications afin d'ajuster tout ça et je suis ma foi très contente du résultat.
Pour les couturières qui voudraient tenter ce modèle, j'explique les modifications apportées dans une storie que je mettrai à la une sur mon compte Instagram.

Et puis pour celles qui ne cousent pas mais qui veulent mettre de la paillette dans leur mois de novembre, le sweat est disponible à la confection et tous les détails sont ici.



Je vous souhaite un excellent weekend et je vous embrasse!





mercredi 20 novembre 2019

Aramis



C'est la loooooooongue histoire d'un chemisier que je m'en vais vous narrer.

Tout à commencé comme toujours par une envie.
Celle d'un mancheron surpiqué.
Jusque là, rien de bien compliqué.
Et puis la quête du tissu idéal et là encore j'ai trouvé assez facilement.
C'est maintenant que l'arrachage de cheveux commence.

Je patronne une première manche et lance le prototype.
Le résultat est sympa mais sans plus.
Je dors dessus et je repatronne une nouvelle manche certaine de mon coup.
Le résultat est absolument abominable!!!

Pour corser le tout, je suis a une semaine de mes règles et alors je ne sais pas chez vous, mais chez moi la semaine qui précède leur arrivée, c'est le carnage.
Je suis une moins que rien, tout ce que je fais est mauvais, plus rien n'a de sens, je remets tout en question et si tu as le malheurs de m'adresser la parole particulièrement si tu es l'homme qui vit avec moi, ne t'attend pas à recevoir une réponse et encore moins sympathique mais plutôt un grognement voir un aboiement.
Bref, cette semaine là, c'est l'enfer!

Donc, bonne à rien et d'une humeur de chien je m'attaque à mon troisième prototype qui ne trouve pas plus grâce à mes yeux que les deux premiers.

Entre temps, une semaine est passée, mes règles sont arrivées et comme chaque mois, la lumière au bout du tunnel est arrivée.
(C'est particulièrement agaçant ce truc je dois dire!!!!)

J'ai patronné une quatrième manche, trouvé ce merveilleux ruban doré que j'avais complètement oublié et le miracle fut.




Ce qui est aberrant c'est que je voulais quelque chose de très simple et comme souvent pour les choses simples, il faut que les proportions soient parfaites.

Laissez moi donc vous présenter Aramis.
Je ne sais pas pourquoi, mais en la portant pour la première fois elle m'a fait penser aux chemises des mousquetaires.
En vrai elles ne ressemblaient pas du tout à ça et étaient encore moins noires, mais voilà.

Aramis est en lin et viscose et ça pour moi c'est un peu le graal.
La fluidité de la viscose mais avec un beau tombé lourd.
Elle est donc toute simple mais avec de jolis détails qui font la différence.






Et puis ce ruban doré, est ce qu'il n'est pas merveilleux?




Elle est disponible à la confection ici.
Je vous laisse, j'ai une semaine de retard à rattraper.
Je vous embrasse!

jeudi 7 novembre 2019

Johnny







Johnny c'est le petit nom de ce nouveau pantalon.
Dans sa version bariolée je lui trouvais des petits airs de feu Johnny Clegg...


Bon, je te l'accorde, il faut le dire vite mais bon, tu vois l'idée.

Donc, Johnny, c'est le pantalon le plus confortable qu'il m'ai été donné de porter.
Et ouais... Rien que ça.

Taille mi haute, mais pas trop, large aux hanches et légèrement resserré dans le bas.
Des poches sur le devant et au dos.

Et ce qui est chouette avec Johnny c'est que selon ce que tu voudras bien lui attribuer comme tissu, le rendu sera tout à fait différent.

Ci-dessus la version "Viens ce soir on sort, je mets mon pantalon de lumière!" et plus bas la version " Viens on se les gèle, allons acheter du fromage pour faire une raclette!"
J'ai également une version jeans brut qui est coupée mais pas encore cousue.






Donc ici en velours à grosses côtes écru.
Cela dit, la version velours fonctionne aussi très bien avec des boots mais j'ai toujours beaucoup de mal à quitter mes baskets...





Donc, le patron est en ligne et dois-je préciser que le niveau est facile.
Je vous ai préparé un pas à pas hyper détaillé pour la pose de la braguette qui je le sais en rebute certaines, mais franchement, ça n'a rien de compliqué.

Le patron est donc disponible dans la boutique ici mais la version velours est également disponible à la confection.
Pour plus de détails c'est ici.
Je vous souhaite un excellent weekend!!!







lundi 28 octobre 2019

Le temps qui passe.


Plus le temps passe, plus j'aime porter de la couleur.
Plus le temps passe et moins le regard des autres m'importe.
Plus le temps passe et plus j'aime m'habiller.
Plus le temps passe et plus j'ai envie d'expérimenter.



Alors on ne va pas se mentir hein, restons bien calmes.
Plus le temps passe et plus je suis fatiguée.
Plus le temps passe et plus ma tête dans le miroir le matin me semble sortir d'une essoreuse.
Plus le temps passe et plus mon corps change.
Plus le temps passe et plus les lendemains de fête sont douloureux.

Mais en réalité, j'aime bien voir le temps passer, j'aime bien voir les choses changer ou au contraire, celles qui ne changent pas et qui perdurent vaille que vaille.
J'adore voir mes enfants grandir et évoluer, j'aime ma relation avec leur papa qui stabilise tout ça mais qui malgré 16 ans derrière nous continue quand même à me surprendre.

En fait, je crois que je suis quelqu'un du moment présent.
Je ne suis pas nostalgique pour un sou et j'ai toujours beaucoup de mal à me projeter dans l'avenir.
Planifier des vacances est pour moi une terrible angoisse par exemple.
(La folle!)

Je ne sais pas trop pourquoi je raconte tout ça, juste comme ça, pour moi peut être...





Ce chemisier aux milles couleurs et à l'imprimé merveilleux est à retrouver à la confection ici.
Je vous embrasse.



lundi 21 octobre 2019

Val (le patron)


Vous l'avez déjà vue en velours ici ou en éponge stretch , la voilà en viscose et spandex dans un esprit plus léger.

Ce patron en plus d'être très facile à coudre peut prendre différents aspects selon les matières utilisées.
Tantôt plutôt comme un top comme aujourd'hui, ou comme un sweat ou encore un pull.
Tantôt décontracté, tantôt chic et élégant.

Bref, un patron à décliner à l'envie.

C'est un modèle qui a été imaginé pour des tissus stretch, je déconseille donc les tissus tissés.
Il n'y a pas de pinces pour la poitrine donc vous risquez de vous sentir un peu à l'étroit.
Il est disponible du S au XXXL.








Vous pouvez retrouver Val dans la boutique ici.
Je vous embrasse!



lundi 14 octobre 2019

Hier



Samedi soir, pour la première fois Billie a passé la nuit à la maison.
L'homme m'entendant accepter de la garder a directement pris ses dispositions pour découcher et aller dormir chez mon frère.
Vraisemblablement il garde quelques séquelles des nuits infâmes du Luçon...

Bref, moi, j'étais trop contente de l'avoir pour moi toute seule et les enfants aussi.

Bon, le couché n'a posé aucun problème, la nuit non plus, par contre le réveil à 5h32 ça pique un peu quand même!
Sans compter qu'entendant un peu de bruit Billie et moi avons été rejointes à 6h par Luce en pleine forme et trop contente de voir que malgré la nuit noire dehors il y avait déjà de l'animation dans la maison.

On a biberonné, on a joué, fait une petite sieste et remis le petit être à ses parents présentant eux une fraicheur toute relative vers 11h...

S'en est suivi l'arrivée de mon père les bras chargés de victuailles diverses et variées et bim on était déjà 8 à table.
La journée a continué comme ça entre rires et fatigue jusqu'à ce qu'on percute qu'il faisait meilleur dehors qu'à l'intérieur.
On est sortis, mon beau frère a proposé de lancer un barbeque, les copains de Nino ont débarqué, Luce a changé de robe trois fois et vraisemblablement attirés par ce léger brouhaha, mon frère et sa copine ont débarqué.
C'était bien, c'était facile, c'était drôle, c'était la famille quoi!



Et puis sinon, je suis tombée l'autre jour sur ce tissu en éponge au motif improbable et je l'ai embarqué.
Je me suis d'abord dit qu'il était trop, que j'allais le garder pour moi et puis je me suis cousue la blouse Val que vous avez déjà aperçue ici et là j'ai vraiment eu un gros crush.

Portée hier pour la première fois, elle m'a directement été commandée par ma soeur et ma belle soeur.
Mon père plutôt très british du look l'a même trouvée jolie, c'est pour dire.
Je me suis donc dis qu'a vous aussi elle allait peut être plaire....

Extrêmement confortable et au peps communicatif donc, elle t'habille en un rien de temps et en plus donne une bonne mine étonnante.
Et puis bon, l'éponge quoi!
On est jamais contre une petite régression:)






Val est donc disponible à la confection et pour plus de détails, c'est ici.
Je vous embrasse et vous souhaite une bonne journée!