dimanche 29 janvier 2017

De saison...



Ca fait quelques semaines que j'ai ce tissu qui m'a littéralement tapé dans l'oeil quant je l'ai vu.

Non mais ces petits skieurs, ils sont déments non?
Bon alors je sais qu'il ne neige plus des masse et que le redoux est là un peu partout mais bon, on est jamais qu'en janvier...

Bref, j'étais excitée comme une puce et au moment de le couper bim, là page blanche...

Je l'ai regardé, lui ai tourné autour, l'ai drapé et puis finalement je me suis lancée.
Il aura fallu pas moins de 10 prototypes pour arriver à un résultat qui me plaise.
Un modèle à col mao revisité. Raté.
Une chemise classique mais twistée avec du passepoil moutarde. Raté.
Une blouse boutonnée au dos avec des manches gigot. Raté.

Bref, je ne vais pas tous les énumérer, vous avez saisi.

Et puis en parallèle Luce est rentrée à l'école et ça m'a filé une claque que j'étais loin d'imaginer.
En un coup je l'ai vue grande et affirmée
(voir trop affirmée d'ailleurs, on a un mini dictateur à la maison et par moment, ça épuise de se faire hurler dessus)
heureuse d'être enfin dans la cour des grands
(enfin, vous voyez ce que je veux dire, dans sa cour personne ne dépasse 1,10m je pense)
de plus en plus autonome et débrouillarde et...

.... et alors que ça aurait du me remplir de joie et de fierté, ça m'a complètement mise à plat.

Elle a été un bébé malade qui requérait beaucoup de présence et de soins et nous nous sommes totalement dévoués à son bien être.

A tel point que je crois m'être complètement oubliée dans l'affaire.

Et là elle n'a plus autant besoin de moi, elle va bien, elle est hyper contente d'aller à l'école et moi, je pars en quête de celle que j'étais et que je pourrais être à nouveau maintenant.
Je crois que c'est un coup classique, il se fait juste que je ne l'avais pas du tout vécu comme ça avec Nino.

Ceci explique surement le pourquoi du comment de 10 prototypes et des tergisversations pas possible autour d'un tissu...

Mais en même temps, maintenant que j'ai mis le doigt dessus,
(je suis très lente en introspection, je mets des plombes à comprendre d'ou vient le noeud quant il y en a un)
je trouve qu'il y a quelque chose de grisant dans le fait de se bousculer un peu et de sortir de sa zone de confort.

Si ça se trouve je vais peut être même me mettre au sport...
(Mouhahahaha, si seulement)




Et donc, pour en revenir à nos moutons,
(ça va, vous êtes toujours là?)
ce tissu me faisait tellement sourire, que j'ai finalement trouvé qu'une forme un peu stricte lui allait bien.

Il s'agit d'un voile de coton d'une douceur à tomber et qui fonctionne avec tout et presque toutes les couleurs.

J'espère qu'elle vous plaira et vous fera vous aussi sourire...





Pour les détails pratiques c'est ici que ça se passe.

Je vous souhaite un merveilleux lundi.
Oui, je sais merveilleux et lundi ne vont pas spécialement ensemble mais on va dire que si pour une fois.



1 commentaire:

  1. Trop joli! et j'ai eu un boum dans mon coeur-de-maman en te lisant, j'aimerais bien être encore dans les parages pour te proposer un chocolat chaud! Ne pas s'oublier, à moins d'avoir une fille au pair sur place (et encore je pense pas que je la laisserais faire grand chose hum!) comment on fait? ça doit servir à ça la retraite... !

    RépondreSupprimer