mardi 6 novembre 2018

Le chemisier de la honte


Dans la nouvelle maison il y a de grandes baies vitrées qui donnent sur le jardin.
Et dans le jardin il y a un robinet.
Et ce robinet est bien pratique pour les ouvriers qui ont besoin d'eau pour le chantier de chez mon frère juste à côté...

Bref, j'étais tranquillement en train d'essayer de faire tenir mon appareil photo en équilibre sur deux casseroles elles mêmes posées sur la table tout en prenant la pause avec le retardateur quand ce qui devait arriver arriva.

Un des ouvriers d'à côté a subitement eu besoin d'eau.

Je l'ai vu passer avec son air mi interloqué mi amusé et moi, j'ai cru mourir de honte.

A l'instant ou j'écris ces lignes, il est dans notre salle de bain dont il faut terminer la peinture et moi je suis cloitrée dans ma chambre en priant tous les saints qu'il termine vite pour que je puisse sortir.

Bref, je me fais pitié parfois...








Tout ça pour vous présenter ce petit chemisier que je ne pourrais jamais porter sans me remémorer ce grand moment de solitude.
J'ai mis un temps fou à mettre au point ce col, mais sans vouloir me lancer des fleurs

(je suis cette fille qui passe sans transition du sentiment de honte à l'auto congratulation, pas de problème...)

je le trouve très réussi.
Voilà. Ca, c'est dit.






Le chemisier Shame est donc disponible à la confection ici et pour les couturières, le patron devrait bientôt arriver...


Je vous laisse, j'ai l'impression qu'il est parti en pause déjeuner, je vais en profiter pour filer!!!
Je vous embrasse!

4 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord : le col est très réussi. J'ai hâte que le patron soit prêt.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore ! Ce col est une merveille. Et le tissu n'en parlons pas.

    RépondreSupprimer
  3. il est magnifique avec son col très chic!!!Bravissimo tu as fait fort!!!

    RépondreSupprimer
  4. La petite histoire me plait autant que ce superbe col ! Hâte de voir sortir le patron.
    Chez moi, c'est mon homme qui se colle aux travaux, ça évite ce genre de moment de solitude mais du coup les travaux peuvent prendre du temps...:)

    RépondreSupprimer